logo Mont Saint Michel logo Mont Saint Michel
Abbaye du Mont Saint Michel

Concours-Photo sur le thème "Le Mont Saint Michel Insolite"

Du 12 juillet au 27 août, nous vous invitons à participer à notre concours-photo sur le thème « Le Mont Saint-Michel Insolite ». Toutes les modalités sont à retrouver  sur notre lien « Concours-photo »
Un jury examinera les photographies reçues et en présélectionnera 10. Vous pourrez voter pour votre photographie préférée en cliquant sur « j’aime »et le nom des gagnants sera publié sur notre page Facebook #lesportesdumontsaintmichel
Bonne participation et que la plus belle photo Insolite gagne !! 🤩 Le 1er gagnera un séjour d’1 nuit à l’Hôtel Mercure **** en demi-pension et le livre de Jérôme Houyvet « Vol au dessus de la grande baie du Mont Saint-Michel »
Concours-photo Le Mont Saint Michel Insolite
Plan interactif

Ou se trouve Le Mont Saint Michel?

Le Mont Saint Michel est-il en Normandie ou en Bretagne?

Le Mont Saint-Michel est-il normand ou breton ? Cette question divise Normandie et Bretagne depuis le Xe siècle, date à laquelle le site a été l’objet de conflits entre ducs de Bretagne et de Normandie. Le fleuve Couesnon – qui marque la frontière entre Normandie et Bretagne – joue également un rôle dans ce débat de plus d’un millénaire. Ses caprices ayant eu une influence sur la localisation actuelle du Mont Tombe.

Le Couesnon : le fleuve qui dans sa folie a mis le Mont en Normandie

On trouve trace de ce proverbe bien connu des Bretons en 1582 mais il serait plus ancien. Le fleuve Couesnon – qui accueille aujourd’hui le barrage du Mont – marque en effet une frontière naturelle entre la Bretagne et la Normandie.

Certains prétendent, qu’à une certaine époque, le cours du Couesnon serait passé à droite du Mont Saint-Michel, le propulsant donc de facto dans la sphère bretonne. Même si le lit du cours d’eau s’est modifié au fil du temps, il semble que son emplacement actuel soit le plus à l’Est qu’il n’ait jamais connu. Le rocher n’a donc jamais été breton, du moins géographiquement parlant.

 

Le Mont Saint-Michel : objet de convoitises des ducs de Normandie et de Bretagne

Ce qui est sûr en revanche, c’est que le Mont Saint-Michel a été breton. A l’époque du roi des Francs Charles le Chauve. En 867 ce dernier cède le Cotentin et l’Avranchin (département de la Manche actuelle) à la Bretagne. Mais en 933 Guillaume Ier de Normandie récupère son bien, le Mont inclus. Il n’aura été administrativement en Bretagne que l’espace d’une soixantaine d’années.

Les moines auront également une influence sur le caractère normand ou breton du lieu. Lorsque le Mont est cédé à la Bretagne, l’Abbé à la tête de l’abbaye est un breton dénommé Phinimontius. Sans que l’on n’ait plus d’informations sur son identité et son positionnement politique, à une époque où les domaines temporels et religieux étaient étroitement imbriqués.

Après la période trouble des invasions vikings, le Mont Saint-Michel devient un enjeu entre ducs de Bretagne et de Normandie. Cela passe notamment par de généreuses dotations offertes au monastère. Les Bretons cédant notamment aux moines une portion ouest de la baie de Cancale non loin de Saint-Malo. Les Normands rivalisant en les dotant de terres dans l’Avranchin comme Saint-Pair-sur-Mer ou Saint-Jean-le-Thomas, aujourd’hui station balnéaire dotée d’une très grande plage de sable.

La main-mise définitive du duché de Normandie sur le Mont Saint-Michel

C’est au XIe siècle que la Normandie semble prendre définitivement possession du Mont. L’événement déclencheur étant l’imposition par le duc Richard II de Normandie de son propre candidat à la tête de l’abbaye bénédictine. Au début du XIIIe siècle les Bretons envahissent la Normandie et brûlent, en, partie, le Mont. Mais ils ne parviendront pas à le reconquérir.

Dès 1204, le Mont Saint-Michel devient de facto possession du royaume de France, sous la houlette de Philippe Auguste. En effet, la Normandie entre dans le domaine royal sous le statut de province. C’est le roi Philippe Auguste qui concourt à l’édification de la Merveille du Mont Saint-Michel.

 

A qui appartient le Mont Saint-Michel aujourd’hui ? 

Aujourd’hui le Mont Saint-Michel est une commune comme une autre avec son conseil municipal et son maire. En revanche, l’ensemble de l’abbaye appartient aux Monuments nationaux et donc à l’Etat français. C’est en 1863 que l’Etat s’approprie le Mont pour en faire une prison. Et en 1874 qu’il le restaure et l’ouvre au public.

Où se trouve (vraiment)  le Mont Saint-Michel ?

Le Mont Saint-Michel est donc vraiment en Normandie, tant au niveau géographique qu’administratif. Même s’il est visible de la côte bretonne depuis Saint-Malo ou Cancale et que sa silhouette hiératique marque fortement le paysage de l’Est de la côte bretonne.

La rivalité, désormais bon enfant, entre Bretons et Normands concernant le Mont revient régulièrement sur le devant de la scène médiatique, notamment à l’étranger. En 2019, le très sérieux New York Times ravive la querelle dans un post Instagram, situant le site en Bretagne. Et même en France l’erreur est fréquemment commise : à l’été 2020, Le Monde utilise un cliché du Mont pour illustrer la venue du chef de l’Etat français sur le territoire breton. Preuve s’il en était que ce lieu emblématique est aussi symbolique du patrimoine normand que breton.

Découvrez et réservez dans l'un de nos établissements